Spectroscopes

  • pack orpaillage ORPAILLAGE PACK "Klondike" - Batée pan 350mm - 10 Tubes de collection ...

    Pack orpaillage

  • Marteau géologue Marteau de géologue ESTWING pointe et plat. Manche cuir

    Marteau de géologue

  • Kit de départ Pas de temps à perdre a parcourir tout notre site, pour cela nous vous proposons cet ensemble complet avec tous les instruments indispensables pour les géologues.

    Kit de départ

Mots-clés

Dernière vidéo YouTube

moyens de paiement

Spectroscopes 

SPECTRE D’ABSOSORBTION

Si la lumière sortant d'un cristal coloré est observée à travers un Prisme, vous obtenez un spectre qui contient des lignes noires à différents endroits (spectre absorbtion)

Toutes les longueurs d'onde de la lumière entrante n'ont donc pas quitté le cristal, et certaines ont été affaiblies, éteintes ou absorbées par le cri...

SPECTRE D’ABSOSORBTION

Si la lumière sortant d'un cristal coloré est observée à travers un Prisme, vous obtenez un spectre qui contient des lignes noires à différents endroits (spectre absorbtion)

Toutes les longueurs d'onde de la lumière entrante n'ont donc pas quitté le cristal, et certaines ont été affaiblies, éteintes ou absorbées par le cristal.

La couleur observée est donc une couleur mélangée et correspond aux longueurs d'onde non absorbée

 Il est souvent possible d’obtenir un arc en ciel de lumière avec une pierre incolore taille. Ce jeu de couleurs provient de la décomposition de la lumière blanche en couleurs du spectre visible. Une dispersion nette est uniquement observable avec des pierres incolores ou peu colorés. 

 

La découverte de Newton portant sur la composition de la lumière blanche, a conduit le physicien J. Fraunhofer en 1817 à déterminer dans le spectre de la lumière solaire, une multitude de lignes d’absorption. Ces raies sombres d’absorption verticales par leur positionnement et largeur variable permettent de déterminer les éléments constituants d’un corps.
Le plupart des gemmes ont un spectre d’absorption spécifique et très caractéristique constitué de lignes ou bandes noires dans le spectre coloré.

 Notre acuité visuelle ne nous permet de distinguer que très grossièrement les différences de nuances dans les couleurs.  Pour observer les lignes ou bandes du spectre d’absorption le gemmologue emploie généralement un spectroscope qui se présente sous forme d’un tube cylindrique. Le principe du spectroscope est basé sur la décomposition de la lumière blanche en une série continue de lumières monochromatiques allant du rouge au violet.  Le spectroscope est un moyen d’identification très pratique pour déterminer des pierres montées ou ceux dont l’indice de réfraction dépasse les possibilités du réfractomètre. En se référant au positionnement des raies d’absorption, il permet dans certains cas de révéler si la pierre a subi un traitement ou de différencier certaines pierres naturelles des synthétiques ou imitations. Les lignes d’absorption sont indiquées en de façon numérique en NM  sur une échelle qui va du 720 dans le rouge au 400 dans le violet

Détails
Résultats 1 - 16 sur 16.
Résultats 1 - 16 sur 16.